La kora du Mont Kailash

Le Kailash (ou Mont Meru) est une montagne sacrée pour les hindouistes et les Tibétains. Demeure de Shiva pour les uns, il est aussi l’abri de grandes figures du bouddhisme tantrique pour les autres. Après avoir été conçu dans la région du Kailash, Bouddha y est retourné après son illumination. La kora se fait idéalement à la Saga Dawa, la nouvelle lune du 4e mois. Au petit matin, sur la grande ère de prosternation de Tarpoche, on redresse avec des cordes un grand mât qui penche étrangement à 40°. Haut d’une trentaine de mètres, bardé de drapeaux de prières, il symbolise le lien entre la terre et le ciel et donc l’accès aux dieux.
Cette année pourtant, juste après qu’il ait été redressé, le mât est brutalement tombé au sol, stoppant net mantras, invocations et lancers de stampa (farine d’orge) et de papiers de prières. Après un long silence et afin de combattre ce mauvais présage, il a fallu remettre encore une fois ce mât à la verticale pour pouvoir enfin entamer la kora, le parcours des pèlerins autour du Mont Kailash. Cette circumambulation, à pied ou en se prosternant jusqu'au sol tout le long des 56 km, leur permet d’effacer leurs mauvaises actions passées et d’obtenir les mérites indispensables à une meilleure réincarnation.