Joutes oratoires au Kham

Après avoir accompli son cursus de base, l'étudiant tibétain peut choisir entre trois voies : rituel, méditation ou philosophie bouddhiste. Cette dernière option, basée sur la rhétorique et la logique, se distingue notamment par des joutes verbales quotidiennes. L'étudiant debout en interroge un autre, assis, sur un thème choisi. Les argumentations doivent être solides pour convaincre l'autre, qui par nature se montrera sceptique. En référence au Boddhisatva Jampel-Yang, qui détient le savoir et la sagesse divine et qui est toujours représenté brandissant "le glaive qui tranche les nuages de l'ignorance", les moines frappent d'un grand geste glissant de la main droite leur main gauche quand ils considèrent que grâce aux qualités rhétoriques de leur démonstration, ils ont su convaincre. Ils ont ainsi réussi à combattre l'ignorance et ses ténèbres.